Collège : tout le monde en parle mais tout le monde s’en fout

Article Blog du Monde par Mara GOYET

Dire que j’ai essayé d’être constructive. De bonne humeur même…

Sur le papier, la réforme du collège, ça ne me semblait pas terrible (dans les deux sens du terme) mais nécessaire. Je crois qu’une réforme, telle qu’elle est ici promise, vaut mieux que pas de réforme du tout. Que ça ne peut pas être vraiment pire. Et qu’on aura loisir, avec de la bonne volonté et la vie de collège, d’en faire quelque chose de correct. Bref, j’estimais qu’il serait toujours temps de tirer au profit des élèves cette réforme qui a, je le répète, des bons côtés, qui soulève des questions importantes (le statut de la sixième, la cohérence des enseignements, la continuité, l’aide individuelle, les diverses manières de faire cours, la monotonie des journées, etc.). De fait, je ne suis pas spécialement pour cette réforme, ni vraiment contre, je veux une réforme, c’est tout, je veux que ça bouge. Et compte profiter du mouvement.  J’ai donc tenté d’être constructive et de parier sur le bon sens, le constat honnête d’une situation inquiétante et j’ai prié pour qu’une main invisible nous sorte de ce merdier. Une voie moyenne, en quelque sorte. Un peu d’optimisme. Et l’envie que ça change. Ni pour ni contre, donc, bien au contraire.

(…)